Technicien Accordeur & Préparateur de Pianos - Alain Chauvel
PIANO ACOUSTIQUE OU PIANO NUMÉRIQUE?
 
Quel est le meilleur choix à faire entre entre piano acoustique (classique) et piano numérique?
J'en profite pour vous renvoyer vers l'excellent guide d'achat du piano de mon confrère Michel Reversé  'Voyage au cœur du piano', dans lequel il traite (entre-autre) de façon précise et objective l'aspect piano acoustique et numérique.
 
Premièrement un piano numérique n'est pas un piano (étymologiquement et instrumentalement parlant), c'est un clavier numérique.
J'ai personnellement toujours eu des claviers numériques (en plus de mon piano acoustique) car d'une part, j'ai souvent habité en appartement et pour une question de confort je pouvais jouer du piano avec mon casque audio quelque soit l'heure du jour ou de la nuit. D'autre part, l'aspect multi sonorités du clavier numérique, les rythmes, et enregistrements sont très ludiques et confortables. Ils peuvent motiver et stimuler le jeune apprenti à passer plus de temps sur son piano.
 
Maintenant, un clavier numérique, n'a ni le toucher ni la sonorité d'un vrai piano acoustique, malgré tous les artifices argumentaires et marketing que les fabricants veulent bien nous faire croire. Avez-vous déjà vu un concertiste donner un concert sur un piano numérique?... Il y a là sans doute de très bonnes raisons.
 
Un professeur de piano se rendra compte tout de suite si un enfant apprend sur un clavier numérique, car il manquera de palette sonore, c'est à dire de capacité à jouer différentes nuances et sera même dans l'impossibilité d'établir des plans sonores dans son jeu (ce qui fait tout le charme du piano de pouvoir exprimer les nuances entre les pianissimo et les fortissimo). 
En fait, l'inconvénient majeur d'un clavier numérique en substitut d'un piano acoustique vient du fait d'un différentiel important et inégal entre la force du jeu et la restitution sonore. 
Exemple : un enfant qui apprend sur un clavier numérique peut prendre l'habitude de taper fort sur les touches et quand il se retrouve à jouer sur un piano acoustique, il n'a pas l'habitude de mesurer son jeu (aux niveaux gestuel et de l'écoute, les deux étant intimement liés).
C'est une des raisons pour laquelle on vous imposera un piano acoustique si votre enfant débute dans une majorité d'écoles de musique et de conservatoires.
 
On pourrait ainsi comparer la différence de développement de force dans les doigts et de dextérité entre une dactylographe qui apprendrait à taper sur une machine à écrire mécanique et sur un clavier d'ordinateur à touches en plastique. Si vous en avez la possibilité, faites-en l'expérience par vous-même et vous comprendrez mieux ma comparaison entre le toucher d'un vrai piano acoustique et de celui d'un clavier numérique. 
Si vous trouvez une de ces machines à écrire mécanique, essayez de taper à toute vitesse avec vos dix doigts sans regarder le clavier... Quand on a toujours utilisé un clavier léger d'ordinateur, la différence est impressionnante (attention à la casse des ongles).
C'est une bonne analogie pour comparer les touchers des pianos acoustiques et des claviers numériques.
 
Maintenant, pour les tout premiers mois d'apprentissage, je conseille quand même à certains parents un bon clavier numérique (Yamaha Clavinova par exemple, Kawai, Korg, Roland, etc) plutôt que le vieux piano de famille qui date le plus souvent de la fin du 19 ème ou du début du 20 ème siècle (toucher obsolète et dont le dernier accord remonte à 10 ans ou bien plus...).
 
Attention également au prix, les bons pianos numériques (même en occasion) sont au même prix que les bons pianos acoustiques. La pérennité de l'électronique reste aléatoire et au delà de quelques années les modèles passent en mode 'vintage', les fabricants eux-mêmes vous orientent chez des spécialistes locaux pour le service après-vente... et là, attention aux coûts des réparations  (et si les pièces sont encore disponibles...). 
 
Il faut également préciser que très peu de techniciens pianos sont formés à l'entretien et la réparation des pianos acoustiques avec système silencieux (je parle pour la partie électronique du système). Par expérience, ce sont les techniciens Yamaha et ceux de leur réseau de revendeurs qui sont les mieux formés (pour ceux qui suivent une formation spécifique chez Yamaha dans le cadre de ces derniers).
 
Un dernier point et pas le moindre, tout ceux qui commencent le piano sur un clavier numérique et qui ensuite persévèrent dans leur apprentissage, finissent toujours par passer au vrai piano acoustique. Vous comprendrez ainsi que je ne suis pas contre les claviers numériques, que je leur trouve des avantages mais qu'il est quand même préférable d'apprendre à jouer sur un vrai piano acoustique. 
 
Mes véritables concurrents ne sont ni les claviers numériques, ni mes confrères techniciens accordeurs de pianos mais les ordinateurs, la télévision, Internet, les consoles de jeux et la téléphonie... 
26 millions de Français consultent Facebook au moins 10 minutes par jour (source journal télévisé de France 2 du 19 août 2013). Pour ma part, je préférerais bien sûr qu'ils puissent s'épanouir à jouer du piano pendant ce temps là.
 
En résumé :
 
Si vous avez des problèmes de voisinage à cause du bruit (nombreux syndic de propriété interdisent les instruments de musique), le clavier numérique est une solution de dépannage extrêmement provisoire pour débuter l'apprentissage. Ensuite, passez rapidement à un piano hybride (acoustique équipé d'un système silencieux à condition qu'il soit monté d'origine). 
Attention également au terme 'Silent' (silencieux), car si effectivement le son du piano passe alors par le casque audio, le bruit de la mécanique (fonctionnement des touches) peu s'avérer devenir gênant voir très énervant pour une autre personne qui dans la pièce regarderait la télévision par exemple. Faites le test vous-même chez un marchand pour bien vous rendre compte.
 
Si vous n'avez pas de problème de voisinage avec le bruit, passez au piano acoustique (non hybride) et conservez votre clavier numérique pour pouvoir jouer le soir et partir en vacances avec.
 
Et si vous pensez que le clavier numérique a comme principal avantage de ne pas avoir à être accordé, sachez que pour quelqu'un qui a l'oreille fine, ces claviers ne sont électroniquement pas si bien accordés que ça et trichent pour donner l'illusion de 'bien sonner'. Les sons de piano proviennent d'échantillonnage numériques de grands pianos de concert et on est loin du son que vous aurez avec votre piano droit (dans + de 95% des cas). Le ressenti physique que vous aurez avec un réel piano acoustique est naturel et important pour la formation de l’oreille et du cerveau d'un débutant. Un clavier numérique retransmet des sons échantillonnés via des hauts parleurs, c'est comme écouter du piano au son trafiqué sur une chaîne HiFi, en clair c'est du son de piano en boite de conserve. Alors, à bon entendeur... 
Si votre enfant débute sur un vrai piano (acoustique) et joue ensuite ou en parallèle sur un clavier numérique, là ça me pose moins de problème. Lui et vous-même vous rendrez alors compte de l'énorme différence qu'il y a entre les deux pianos. Et vous constaterez rapidement vers quel piano il se tourne spontanément pour jouer (à condition qu'il soit bien accordé bien sûr).
 
 
Trois éléments sont essentiels et incontournables dans l'apprentissage du piano : 
 
1 - Avoir un bon professeur avec qui le 'feeling' passe bien, vous pourrez ainsi apprendre l'instrument et progresser avec plaisir dès vos premiers morceaux.
 
2 - Un bon piano bien réglé mécaniquement, bien harmonisé, bien accordé afin de prendre beaucoup de plaisir au toucher (vélocité, sensibilité, précision) et avec la sonorité (timbre et justesse). 
Un piano bien réglé mécaniquement et bien accordé apporte plus de confort et vous permet également des progrès plus rapide dans l'apprentissage (et même après). 
Il va sans dire qu'il faut absolument un bon piano dès le début de l'apprentissage (comment avez-vous appris à faire du vélo ou à conduire une voiture? ... avec des simulateurs ? ...)
 
3 - Travailler avec régularité et rigueur (entre 15 et 30 minutes par jour au minimum). Il sera beaucoup plus profitable de travailler 15 minutes chaque jour plutôt que 4 heures d’affilées le dimanche (c'est également valable pour tout). Et oui, on n'a rien sans rien.
 
Et pour ceux qui me racontent qu'ils n'ont pas le temps et que les programmes scolaires sont déjà trop surchargés pour nos chers chérubins, qu'ils passent alors autant de temps à jouer du piano qu'ils en passent devant leur télévision, ordinateur, consoles de jeux ou téléphone portable...
On en reparlera après donc... 
 
Il semble désormais prouvé que l'apprentissage du piano rend plus intelligent (voir la rubrique 'Les Bienfaits du piano'), passer tout son temps sur l'ordinateur ou à twitter ou facebooker, là, ça reste à prouver... (pour l'aspect épanouissement et intelligence). Regardez le résumé du film 'L'instinct de la musique' ci-dessous pour vous en convaincre (ça dure 6mn) :
 
 
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint