Technicien Accordeur & Préparateur de Pianos - Alain Chauvel


(source journal Ouest France) 



Cycle Musique et Cerveau 2016  
Radio France vous propose, en association avec Musique et Santé, une nouvelle série de 3 conférences-débats « Musique et cerveau »La musique est au coeur de l’activité de Radio France, tant par ceux qui la créent (ses musiciens, les producteurs radio) que par ceux qui l’écoutent (spectateurs et auditeurs).Nous avons naturellement choisi de développer un cycle de conférences destiné aux professionnels et amateurs afin d’exposer les travaux de recherche sur les liens entre cerveau et musique.Alors que la première édition du cycle en 2015 s’est articulée autour des thématiques de la mémoire, de l’apprentissage et de la santé, la deuxième édition sera l’occasion d’aborder les liens entre les émotionsla créativité et  le futur.Animé par les plus grands experts, enseignants, chercheurs, scientifiques et destiné à un public averti, amateurs éclairés et professionnels ce nouveau cycle se déroulera en 3 sessions.





En tant que technicien accordeur de pianos, j'ai remarqué
depuis de nombreuses années que les enfants qui apprennent le piano et qui le pratiquent avec rigueur et régularité (au moins une demie heure par jour) ont les MEILLEURS RÉSULTATS SCOLAIRES…
(en particulier dans les domaines mathématiques scientifiques, médecine et les langues étrangères).

Des parents d’élèves de Conservatoire faisant leur scolarité dans un cycle à horaires aménagés (ex CHAM) ont
http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_%C3%A0_horaires_am%C3%A9nag%C3%A9s_musique constaté que lorsque leurs enfants repartaient dans une scolarité normale en collège ou lycée, ils  se retrouvaient rapidement en tête de classe. 
Cela était certainement dû à leurs facultés de concentration, d’analyse et de rapidité de compréhension et de synthèse, acquises par la pratique d’un instrument, notamment le piano, et de la lecture du solfège. 
D’ailleurs, on constate également que beaucoup de personnes exerçant une profession libérale ou des fonctions importantes et ayant nécessité de longues études sont souvent pianistes ou ont une pratique d’un instrument à très haut niveau.

Les progrès de l’IRM commencent juste à nous donner des pistes d’explications sur ce qui se passe dans le cerveau d’un musicien et en particulier dans celui d’un pianiste.
Dans le superbe reportage ‘L’instinct de la musique’ (voir ci-dessous) nous apprenons que le piano serait la chose la plus compliquée que l’être humain puisse faire sur terre. Regardez le résumé du film pour vous en convaincre (6mn) : 


En effet, lire avec les yeux 2 clés différentes Sol & Fa en même temps (ce qui en fait correspondrait à lire 2 langues différentes en même temps), transmission des informations du cerveau aux membres en 30 millième de seconde, sollicitation des 2 bras, 2 mains, 10 doigts, 2 jambes (pour les nuances / jeu des pédales), etc, font qu’une partie du cerveau (cortex) bénéficie d’un développement particulier chez les pianistes. 
Ensuite, il est probable qu'un développement neuronal spécifique s’opère et permet à la matière grise de sans doute fonctionner de façon différente et probablement plus rapidement que dans d'autres cerveaux.

Il n'y a pas que pour les enfants d'ailleurs car j’ai une cliente qui a commencé le piano à 77 ans et qui joue 2 heures par jour avec grand bonheur et épanouissement. 
Quand on sait qu’il n’y a quasiment pas de maladie d’Alzheimer chez les musiciens pianistes, l’enseignement du piano (de la musique en général) devrait devenir une cause nationale (et mondiale) d’apprentissage. 

Voici donc encore une très bonne raison de mettre les enfants (et soi-même) à la musique.


X:ENIUS
La musique est prépondérante dans notre vie, que ce soit sous la douche, dans la voiture ou lors d'un concert. Cet art est commun à toutes les cultures et l'humanité l'a toujours pratiqué avec passion.

Les progrès faits en neurosciences permettent désormais aux chercheurs de mieux appréhender la musique. Quels sont ses effets ? Quelles réactions déclenche-t-elle dans notre cerveau ? Divers lieux communs la concernant sont passés au crible de la science. Par exemple, rend-elle vraiment plus intelligent ? Pourquoi peut-elle aider les victimes d'AVC à réapprendre à parler?

Caro Matzko et Gunnar Mergner se rendent à Hanovre pour visiter la " Hochschule für Musik, Theater und Medien ", l'école supérieure de musique, de théâtre et des médias. Ils y rencontrent un neurologue qui étudie les effets de la musique sur notre cerveau.(Allemagne, 26mn, arte 1ère diffusion le 21 juin 2013)

Cliquez sur le lien ci-dessous pour regarder le documentaire :





 

La chaîne de télévision ARTE a diffusé le dimanche 25 décembre 2011 un magasine exceptionnel d’une durée de 01h41mn, intitulé :   L'instinct de la musique
 
Quiconque a été bouleversé par une mélodie de Bach, ému par un choeur d'enfants ou électrisé par un rythme rock connaît ce pouvoir primaire de la musique, cette faculté qu'elle a de nous "toucher". Comment cet assemblage de sons, cet océan de vibrations peut-il avoir autant d'effets sur l'organisme humain ? Prenant pour guides le musicien Bobby McFerrin et le neuroscientifique Daniel Levitin, Elena Mannes part en quête de l'essence de la musique. Une extraordinaire aventure scientifique et musicale qui nous entraîne des laboratoires aux salles de concert, des unités de soins utilisant la musique comme thérapie aux villages camerounais où se perpétuent des pratiques ancestrales.

Le film explore d'abord l'impact de la musique sur le corps et sur les émotions. Existe-t-il, comme le pensent de nombreux scientifiques aujourd'hui, une biologie de la musique ? Les vibrations musicales transmises par le liquide amniotique au foetus ont-elles une influence sur le développement ? Une mélodie peut-elle guérir une maladie ? Des études récentes sur le cerveau permettent de mieux comprendre comment nous entendons la musique et nous la produisons. Mais concernant l'"intelligence musicale", de nombreuses questions restent sans réponse : nos réactions sont-elles innées ou acquises ? Quelles sont les particularités des cerveaux des musiciens ? Comment la musique change-t-elle nos capacités mentales ? Pour approfondir ces questions, il faut examiner l'oreille, cet organe extraordinaire capable de détecter et de transmettre l'énergie des ondes sonores. L'enquête révèle également que l'universalité de la musique est bien plus profonde qu'on ne l'imagine. Les baleines, les oiseaux et même les éléphants chantent et composent des mélodies ! Mais, alors, existe-t-il un système harmonique qui unifie tous ces sons au-delà des cultures et des espèces ?
 
Avec Internet et la possibilité de revoir des émissions en streaming, découvrez que :

  • le pouvoir de la musique est bien plus grand que nous le pensions,
  • la musique fait du bien, elle touche tous les êtres humains,
  • aujourd’hui les avancées scientifiques posent de nouvelles questions, la musique peut-elle nous rendre plus intelligent, peut-elle soigner ? 

Voici le lien Internet pour voir cette émission d’une grande qualité : 


(Recopiez le lien ci-dessus dans votre navigateur et attendre quelques secondes le temps du chargement du programme qui s'étale sur 7 vidéos à se suivre. A la fin de chaque vidéo, cliquez sur le lien au milieu de l'écran : 'Voir la suite', et ainsi de suite pour chacune des 7 vidéos).



LES BIENFAITS DU PIANO

Découvrez le rôle qu'un piano peut jouer dans votre vie!
 
 
 Apprendre à jouer... Jouer pour apprendre
 
 
 
 
Le piano apporte quelque chose à chacun.
 
 
Que vous soyez un parent qui envisage de payer des cours de piano à son enfant, un adulte explorant un nouveau passe-temps ou une personne âgée qui a enfin le temps de réaliser un  rêve de longue date, le piano apporte une multitude d'avantages pour vous et votre famille.
 
 
• Meilleurs résultats aux tests. Une étude effectuée sur 10 années indique que les étudiants qui étudient la musique obtiennent des résultats supérieurs  indépendamment du contexte socio-économique. - Le Dr James Catterall, UCLA
 
Améliore la créativité. Le piano offre un support d'expression de soi et favorise la résolution créative de problèmes.
 
Renforce la confiance en soi. Les étudiants de piano développent une compétence tout au long de leur vie ce qui favorise un sentiment  d'accomplissement et d’aboutissement... facteurs de succès dans tous les domaines de la vie.
 
• Génère des amitiés. Jouer offre des possibilités de créer des liens fondés sur un intérêt partagé.

S'engager et en être récompensé.
Jouer permet aux étudiants d’éprouver une satisfaction personnelle, de vivre des expériences allant de la poursuite d'un projet jusqu'à son accomplissement.

• Développe la coordination. Jouer du piano renforce la coordination  du plus petit des muscles au plus grand.

• Amusant et décontractant.
La faculté de jouer génère un plaisir personnel qui durera toute une vie et permet de divertir les autres.

• Invite la musique chez vous. Un piano est non seulement une belle pièce de mobilier mais il apporte également à votre domicile une constante source de joie.
 
 
 
Apprenez à jouer ... jouez pour apprendre.

Des recherches récentes ont confirmé ce que la plupart des musiciens savent depuis fort longtemps. Faire de la musique a le pouvoir d'apaiser, de se ressourcer, ce qui est bénéfique à la fois pour  l'esprit, le corps mais aussi pour l'âme.
Il semble que jouer du piano puisse, non seulement contribuer à une baisse importante du stress, mais aussi permettre de déployer  un extraordinaire éventail de compétences, ainsi que de précieux talents au-delà de la capacité à se divertir et à divertir les autres.
Et les divers avantages qui découlent de l'apprentissage ne sont pas le fait de quelques individus doués… Ils peuvent faire des merveilles auprès de tout public, des enfants aux grands-parents et tous les âges intermédiaires.
 
Lorsque vous prenez en compte le plaisir qu'un piano produit tout au long d'une vie, des études ont démontré qu'étudier la musique améliore la coordination entre la lecture et le geste, la concentration, la mémoire, la résolution de problèmes et la confiance en soi.
 

Jouez plus, moins de stress.
 
Selon une étude publiée dans le numéro d'Alandmark (Automne / Hiver) 2003, qui traite des progrès de la médecine sur le corps et l'esprit, un programme de six semaines impliquant de faire de la musique à titre de loisir non seulement réduit l'épuisement à long terme des travailleurs sociaux, mais réduit aussi les sauts d'humeur de 46% au final. Cette étude a conclu que «cette amélioration pourrait entraîner une réduction de 18,3% du roulement des salariés, ce qui permettrait d’économiser en moyenne la mise en place de 100 lits et  plus de $89000 par an.
 
Une autre étude novatrice publiée dans le numéro de février 2005 'Medical Science Monitor' montre que jouer d'un instrument de musique peut « inverser de multiples composantes à la réponse au stress humain au niveau génomique. »
 
 
Un jeu d'enfant.
 
Des chercheurs de l'Université de Californie à Irvine ont terminé une étude de deux ans qui indique que les enfants âgés de 3 et 4 ans et à qui on a donné des leçons de piano hebdomadaires sur une période d'un an ont amélioré leur capacité de résolution d'énigmes de 34% comparés aux enfants du même âge à qui on a donné des cours de chant ou d'informatique.

Selon le Conseil du Collège de Septembre 1997,
«Les étudiants en musique réussissent mieux que des étudiants qui ne font pas de musique selon le Scholastic Aptitude Test (SAT).
Des élèves en fin de cursus ayant eu des cours et des travaux rédactionnels ou de l'expérience en musique ont obtenu 52 points de plus sur la partie verbale et 37 points de plus sur la partie mathématique du SAT comparé aux étudiants n'ayant pas eu de travaux rédactionnels à effectuer ou d'expérience dans le domaine des arts. »

Une étude de l'Université McGill a révélé que les scores liés à la reconnaissance de motifs/ schémas et ceux liés à la représentation mentale s'améliorent nettement pour les étudiants à qui on a dispensé un enseignement de piano durant une période de trois ans. Ils ont également trouvé que les étudiants à qui on a dispensé un enseignement de piano ont un meilleure estime de soi et des compétences musicales améliorées.*
 
 
* D. Eugenia Costa-Giomi, « Le projet de Piano de McGill : Les effets de trois ans d'enseignement du piano sur les capacités cognitives des enfants, la réussite scolaire, et l'estime de soi», présentée lors de la réunion des éducateurs de musique la Conférence nationale,
Phoenix, AZ, avril 1998.


Voici un nouvel article de presse qui parle des bienfaits de l'apprentissage du piano pour les adolescents :
 
 


 

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint